Lire, écrire, lire…

Accueil / Actualités/ Lire, écrire, lire…

Un atelier d’écriture nous a été proposé pendant notre séjour à Rennes. Au cours de cet atelier nous devions choisir des livres puis nous devions ouvrir une page au hasard. Ensuite il fallait sélectionner certains mots ou phrases, qui nous inspiraient et les recopier sur une feuille. Puis, en utilisant ces fragments d’œuvres, nous devions créer un texte en ajoutant, si on le voulait, des mots ou des phrases pour lui donner un sens. Enfin certains d’entre nous ont pu lire leur création à voix haute devant les autres classes.

   

Voici un travail réalisé par une élève :

Phrases extraites des livres par Candice :
– Tu me suicides si docilement, je te mourrai pourtant un jour ;
– L’âme apparaît aussi sous la forme d’une fleur, d’une grande fleur blanche, elle est plus belle à mesure qu’on s’approche d’elle et s’éloigne quand on veut la cueillir ;
– Mais je t’aime. Moi pas ;
– Il y a nombre de gens qui en sont dupes et qui, à certaine distance, prennent la ténacité pour de la volonté, et une chandelle pour une étoile ; – – S’il vous plaît pour jamais un plaisir démener. Aimez-moi, nous prendrons les plaisirs de la vie ;
– En la tombe repose honneur et courtoisie ;
– Je vis comme au printemps de nature amoureux ;
– Je veux brûler pour m’envoler aux cieux.

Texte réalisé :
 » Je veux brûler pour m’envoler aux cieux, tu me suicides si docilement, je te mourrai pourtant un jour.
S’il te plaît pour jamais un plaisir démener, aime-moi, nous prendrons les plaisirs de la vie. Je vis comme au printemps, de nature amoureux.
– Non Roméo, je ne peux pas, je vais te dire quelque chose, en la tombe repose honneur et courtoisie.
Toi qui m’as dit que tu voulais brûler pour t’envoler aux cieux, voici un conseil. Envole-toi et ne reviens jamais !
– Mais je t’aime
– Moi pas.
Et tu sais, l’âme apparaît aussi sous la forme d’une fleur, d’une grande fleur blanche, elle est plus belle à mesure qu’on s’approche d’elle et s’éloigne quand on veut la cueillir.
– Et qu’est ce que cela veut-il dire ?
– Cela veut dire que même si je voulais te cueillir, tu t’éloignerais de moi, tu partirais.
– Jamais ! Jamais je ne partirai car je t’aime plus que la beauté des étoiles, et j’ai la volonté, la volonté de t’aimer !
– Il y a nombre de gens qui en sont dupes et qui, à certaine distance, prennent la ténacité pour de la volonté, et une chandelle pour une étoile. »